Montant à investir en crowdfunding

6 conseils pour déterminer le montant idéal à investir dans un projet de crowdfunding

En matière de financement participatif, parmi les interrogations les plus fréquentes, se trouve la question du montant à investir dans les différents projets de crowdfunding. Voici quelques conseils qui vous permettront de définir un montant idéal en accord avec votre patrimoine, votre profil d’investisseur et vos objectifs.

1- Le montant minimum dépend tout d’abord de la politique de la plateforme de crowdfunding

Avant même de commencer à définir le montant que vous souhaitez investir dans le cadre du financement participatif, renseignez-vous sur le montant minimum d’investissement de la plateforme que vous avez sélectionnée. Ainsi, si vous avez choisi d’allouer quelques centaines d’euros par projet, sachez que certaines plateformes ne pourront pas répondre à votre souhait, et certaines opérations pourraient vous demeurer inaccessibles.

Voici ci-dessous quelques exemples de montant minimum imposé par certaines plateformes:

Type de plateforme Montant minimum d’investissement Exemples de plateforme
Plateforme d’investissement au capital de PME ou crowdequity 50€

100€

500€

1000€

Letitseed

Sowefund, Wiseed

FinanceUtile

Anaxago, Smart Angels

Plateforme de prêts ou crowdlending 10€

20€

Finsquare

Unilend, Lendix

Plateforme de crowdfunding immobilier 500€

1000€

HEXAGONe

Buildeeg

2- Gardez à l’esprit qu’il peut également y avoir un montant maximum sur certaines plateformes de crowdfunding

Effectivement, sur une plateforme de prêt ou de « crowdlending », vous ne pourrez pas prêter plus de 1000€ par projet. C’est la loi.

Mais rien ne vous empêche de répartir la somme de 1000€ sur plusieurs projets si vous en avez le désir et la possibilité. Cette répartition est d’ailleurs conseillée, quel que soient les montants en jeu. D’une manière générale, diversifiez vos placements fait partie des meilleurs pratiques en matière de gestion de patrimoine.

3- Pour déterminer le montant maximum à investir en crowdfunding, faites comme les business angels…

Dans le livre « Les Business Angels – Guide des bonnes pratiques à l’usage des investisseurs et des entrepreneurs » de Raphael Boukris et Nicolas Fritz – que je vous conseille vivement si vous avez l’intention de devenir un « serial crowdfunder », il est conseillé de ne pas investir plus de 10% de son patrimoine.

Pour plus d’informations sur ce guide, cliquez sur l’image

En France, la composition du patrimoine des ménages est largement investie en immobilier, avec la résidence principale chèrement payée. Puis après, vient l’assurance vie et enfin les livrets bancaires. Entre un marché immobilier couteux et le souci de la préparation de la retraite, il ne reste de toute façon que peu de place au soutien direct des épargnants vers l’économie réelle.

10% du patrimoine total est aussi la limite conseillée par les plateformes de crowdfunding lors de l’inscription auprès de leurs services pendant laquelle le futur membre doit remplir un mini-questionnaire concernant son patrimoine et ses objectifs d’investissement, ces deux éléments devant être en adéquation.

Dans le cas contraire, un message d’alerte est généralement lancé. Cette précaution est mise en oeuvre dans le cadre des dispositions de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) en matière de protection des épargnants dans le cadre du financement participatif.

4- … ou faites comme les ménages américains.

Le 5 avril 2012, le président Barack Obama a signé le JOBS Act –  « Jumpstart Our Business Startup Act » – dont l’objectif est de favoriser l’investissement dans les petites entreprises, tout en protégeant les épargnants américains des risques de perte en capital. Bien sûr, cette protection ne peut être complète. Cependant, il est possible de réduire l’impact de l’éventuelle perte en définissant un montant d’investissement raisonnable par rapport au niveau de vie du foyer.

Ainsi, la SEC (Securities and Exchange Commission) recommande aux ménages américains dont le patrimoine ou les revenus sont inférieurs à 100.000$ de ne pas investir plus de 5% (du patrimoine ou des revenus) dans des projets de crowdfunding. Cette limite se porte à 10% pour les patrimoines ou revenus supérieurs à 100.000$. Dans les deux cas, c’est la limite supérieure qui est retenue, entre le montant du patrimoine ou celui des revenus.

5- L’idée est de trouver le juste montant qui ne mettra pas en danger votre niveau de vie familiale.

Chaque cas est particulier et ce qui est bon pour votre voisin n’est pas forcément bon pour vous. Il ne faut pas oublier que ces 5 ou 10% représentent des limites. Cela veut dire que c’est un montant d’investissement inférieur qui est raisonnable.

Dans le cas où le patrimoine de l’épargnant est très majoritairement investi en immobilier (résidence principale, secondaire et immobilier locatif, par exemple), c’est-à-dire sur un support d’investissement traditionnellement peu liquide et non disponible immédiatement, il peut être bon de revoir ce montant minimum d’investissement en crowdfunding à la baisse et se pencher sur la question de la liquidité du patrimoine.

« Ai-je suffisamment d’épargne disponible en cas de coup dur? »

Car si l’investissement immobilier est peu liquide, l’investissement au capital d’une startup l’est encore moins.

6- Respectez votre aversion aux risques!

Ici, on touche au domaine de la finance comportementale qui a pour vocation d’expliquer les biais cognitifs lors de la décision d’investissement. On peut théoriser à l’infini sur le meilleur montant ou support d’investissement. Cependant, il vous faut vérifier si le projet ou placement, avec ses modalités et risques, convient à votre personnalité et votre façon d’envisager l’avenir.

On dit que la peur est mauvaise conseillère et ne devrait pas dicter nos choix. En même temps, lorsque vous investissez dans une startup ou prêtez à une PME, vous vous engagez pour un certain temps; plusieurs années dans bon nombre de cas. Pour cela, il faut une bonne dose d’optimisme, de patience et croire réellement au projet… et investir un montant raisonnable. Sous peine de passer beaucoup de nuits blanches!

Avant d’investir dans un projet de crowdfunding (ou dans n’importe quel support de placement), interrogez-vous:

Quelle est mon aversion au risque? Quelles émotions, quelles projections sont à l’oeuvre lorsque le risque de perte en capital est évoqué? Combien suis-je prêt(e) à perdre?

Et croyez-moi, vous aurez votre réponse.

Image: Alex Prager

6 réflexions sur “ 6 conseils pour déterminer le montant idéal à investir dans un projet de crowdfunding ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *