business-woman

Les femmes sont meilleurs investisseurs que les hommes

La plupart d’entre nous – femmes comprises – ont tendance à développer des stéréotypes en matière de genre, le plus classique étant celui qui nous martèle depuis toujours, que la place de la femme est à la maison pendant que l’homme s’occupe des questions d’argent.

Et bien ce stéréotype en particulier est bien mis à mal lorsqu’il s’agit de déterminer qui, entre l’homme ou la femme, est meilleur investisseur.

Pendant plus de 20 ans, Terry Odean, professeur de l’Université de Californie, a étudié le « stock picking » – soit la sélection d’actions – en fonction du genre. Ainsi, les résultats d’une étude poursuivie pendant 7 ans montrent que la performance des femmes dans la gestion actions est supérieure de 2,3% par rapport à celle des hommes. Et lorsqu’il s’agit de groupes d’investisseurs féminins, leur performance est cette fois-ci supérieure de 4,6% par rapport à celle de leurs homologues masculins.

Pourquoi cette différence?

La réponse, selon l’étude, se trouverait dans l’excès de confiance. Les hommes traditionnellement plus nombreux dans la finance sont également plus nombreux avoir développé des connaissances en matière d’investissement, mais cela les rend trop confiant et les amène à prendre plus de risques.

D’un autre côté, les femmes ont tendance à prendre moins de risques, en se basant sur de simples règles qui ont fait leurs preuves, telles que « achetez ce que vous connaissez » et « diversifiez vos investissements ».

De plus, les hommes ont tendance à tenir leurs positions négatives plus longtemps que les femmes, persuadés que les titres en question reviendront à la hausse, même si ceux-ci coulent littéralement.

Difficile pour les hommes d’admettre qu’ils ont tort!

En revanche, les femmes auraient une aversion au risque plus élevée, ce qui leur permet de se débarrasser plus rapidement des titres en baisse, s’il le faut, et ce, sans y attacher d’émotion particulière.

Ceci dit, même si la science prouve que les femmes sont meilleurs investisseurs que les hommes, bon nombre d’entre eux continueront certainement de penser l’inverse.

Les hommes resteront toujours des hommes.

………………………………………………..

Article traduit de l’anglais d’Anand Damani, expert en économie comportementale et neurosciences au service des entreprises, dirigeant fondateur de Briefcase et auteur du blog behavioraldesign.com

Lien vers l’article d’origine: Women are better stock investors than men

Sources: B. M. Barber and T. Odean – Boys will be boys: Gender, overconfidence and common stock investment – The Quarterly Journal of Economics 1, 261-92 (2001)

Ortmann, G. Gigerenzer, B. Borges and D. G. Goldstein – The recognition heuristic: A fast and frugal way to investment choice? – C. R. Plott and V. L. Smith (Eds.) – Handbook of experimental economics results: Vol. 1 (pp. 993-1003): Amsterdam: North-Holland.

2 réflexions sur “ Les femmes sont meilleurs investisseurs que les hommes ”

  1. Ce qui est rigolo dans votre intro, c’est que « la place de la femme est à la maison pendant que l’homme s’occupe des questions d’argent » est un stéréotype vieillissant (pr le moins !) et surtout qu ne s’applique pas à la majorité des humains ! De longues années en microfinance m’ont montré que ce sont les femmes qui sont les meilleures clients (cad clientEs) : elles au moins, elles remboursent car elles savent gérer ! ! 😉

  2. Cet article est une traduction de l’anglais dont j’avais trouvé le contenu intéressant, mais c’est vrai que le stéréotype en question m’avait un peu chiffonnée. En même temps, même si la vie de couple se modernise, le conditionnement des individus reste fort. Ainsi, en gestion de patrimoine, parmi mes clients, souvent, c’était l’homme qui se chargeait des questions d’argent (avec toutes les conséquences que cela entraîne lors d’un décès par exemple: des veuves perdues à la merci d’héritiers ou « conseils » de famille peu scrupuleux). Alors que, comme vous le soulignez, les femmes gèrent! 😉 D’ailleurs la Grameen Bank de Muhammad Yunus a développé une clientèle presque entièrement féminine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *